Contactez-nous au
01 88 32 82 54 LUN-VEN | 9H-18H

Formation diagnostiqueur immobilier Paris

Formation Diagnostiqueur immobilier cycle diplômant

Les validations

  • QCM en fin de formation

  • Attestation de suivi de formation

  • Certification (en option)

  • Pré requis : Aucun (la validation du pré requis se fera en cours de formation avec le passage d’un mémoire)

Nos tarifs :

5.200 euros TTC* en présentiel
2.900 euros TTC* en e learning
1.700 euros TTC** pour le passage des six certifications
2.300 euros TTC* forfait certifications rattrapage illimité pendant 6 mois (examen théorique et examen pratique de toutes les certifications)

*(exonération de TVA dans le cadre de la formation professionnelle continue)
** Tarif comprenant un passsage supplémentaire pour l'exament théorique

nous contacter

Comment Shelter Formation vous forme pour devenir diagnostiqueur immobilier ? 

La formation Diagnostiqueur immobilier cycle long  se décline en un ensemble de modules indispensables pour ceux qui souhaitent exercer ce métier.

Cette formation est enregistré au RNCP sous le numéro 34162

https://www.certificationprofessionnelle.fr/recherche/rncp/34162

Les responsables de formation sont joignables par téléphone ou par mail via notre formulaire contact afin de proposer une formation s'adaptant aux besoins de chacun, en fonction de chaque parcours individuels. 

Les six diagnostics immobiliers obligatoires

- Le diagnostic amiante 

- Le CREP (constat de risque d’expositionau plomb)

- Le diagnostic électricité

- Le diagnostic gaz

- Le diagnostic termites

- Le DPE.

Cette Formation longue et complète permet, après certification au sein de chaque module (plomb, amiante, termites, dpe, gaz, électricité), d’avoir toutes les compétences nécessaires pour se lancer au sein de l'activité très sollicitée de diagnostiqueur immobilier. 

Pourquoi choisir la formation diagnostiqueur immobilier cycle long ?

La formation diagnostiqueur immobilier cycle long est une véritable opportunité qui permet de surcroit de bénéficier des pré requis nécessaires pour le passage de la certification diagnostic de performance énergétique. Une rédaction d'un mémoire suivi d'un audit est obligatoire pour pouvoir valider cette formation.

 

Objectifs de la formation

Maîtriser le contexte législatif et réglementaire du métier de diagnostiqueur immobilier

Savoir effectuer les diagnostics GAZ / PLOMB / AMIANTE / TERMITES / DPE / ELECTRICITE

Appréhender au travers de QCM et d'études de cas l'examen de certification

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

Titre RNCP 34162 – Niveau 5

Dernière mise à jour – Octobre 2021

Public concerné, nombre,

Tout Publics

Prérequis, modalités et délai d’accès

-Aucun prérequis ;

-Accessible aux personnes handicapées : Notre établissement est ERP et est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Lors de nos premiers contacts nous vous proposons un entretien afin de prendre en compte les spécificités de votre handicap et de déterminer les éventuels aménagement ou dispositions à mettre en place. Nous tenons à votre disposition une liste d’organismes pouvant supporter le parcours d’une personne handicapée

-Possibilité de valider par bloc(s) de compétence(s) avec le référentiel de certification.

-Délai d’accès : Deux semaines entre le premier contact et l’entrée en formation.

Présentation générale

(problématique, intérêt)

L'activité du métier de diagnostiqueur immobilier s'exerce au sein d'organismes de contrôle, bureaux d'études, cabinets d'architectes, en contact avec différents intervenants (particuliers, entreprises, clients, notaires, ...).

Elle varie selon le type de bâtiment (industriel, tertiaire, particulier, collectif, ...) et le type de diagnostic.

Ce métier permet de prévenir les difficultés engendrées par les bâtiments comportant des éléments de constructions dangereux pour la santé des individus ainsi que les défauts de constructions.

Objectifs

- Maitriser la réglementation et le cadre législatif du métier de diagnostiqueur immobilier

- Savoir effectuer les diagnostics GAZ / DPE /AMIANTE / TERMITES / ELECTRICITE / PLOMB

- Appréhender au travers de QCM et d'exercices l'examen de certification

Contenu de la formation

 

Module 1 – 7 heures

Loi carrez/Loi Boutin

Connaissances de bases dans le bâtiment

a) Dispositifs réglementaires

Analyse de la loi applicable ainsi que les décrets d'application en matière de mesurage.

b) Calcul des superficies Champ d'application

Notion de parties privatives et parties communes Surface habitable / Surface au sol Loi carrez / Loi boutin

c) Méthodologie et appareils de mesures Cas pratiques

Établissement d'un rapport type de diagnostic Contrôle des connaissances

 

Module 2 – 21 heures

Amiante sans mention

a) Les différentes structures, les principaux systèmes constructifs, la terminologie technique tout corps d’état et la terminologie juridique du bâtiment.

b) Le matériau amiante, et notamment ses propriétés physico-chimiques.

c) Les risques sanitaires liés à une exposition aux fibres d’amiante.

d) Les différents matériaux susceptibles de contenir de l’amiante.

e) L’historique des techniques d’utilisation de l’amiante et conditions d’emploi des matériaux et produits ayant contenu de l’amiante jusqu’à leur interdiction.

f) Les dispositifs législatif et réglementaire relatifs à l’interdiction d’utilisation de l’amiante, à la protection de la population contre les risques liés à une exposition à l’amiante dans les immeubles bâtis, à la protection des travailleurs contre les risques liés à l’inhalation de poussières d’amiante et à l’élimination des déchets contenant de l’amiante.

g) Le rôle, les obligations et les responsabilités des différents intervenants.

h) Les normes et les méthodes de repérage, d’évaluation de l’état de conservation et de mesure d’empoussièrement dans l’air et d’examen visuel.

i) Les règlements de sécurité contre les risques d’incendie et de panique, notamment dans les établissements recevant du public, les immeubles collectifs d’habitation et les immeubles de grandes hauteurs.

j) Les techniques de désamiantage, de confinement et des travaux sous confinement.

k) Les modalités de réalisation et le contenu attendu du rapport du repérage des matériaux et produits des listes A et B de l’annexe 13-9 du code de la santé publique.

l) Cas pratiques Rédaction d'un rapport

Évaluation des connaissances

 

Module 3 – 21 heures

Plomb

a) Les différentes structures, les principaux systèmes constructifs, la terminologie technique tout corps d’état et la terminologie juridique du bâtiment.

b) L’historique de l’utilisation du plomb et de ses composés dans les bâtiments d’habitation, des techniques d’utilisation du plomb, et notamment dans les peintures.

c) L’historique de la réglementation de l’utilisation et de l’interdiction de certains des composés du plomb dans les peintures.

d) Les composés du matériau plomb contenu dans les peintures : formes chimiques sous lesquelles le plomb a été utilisé.

e) propriétés physico-chimiques du plomb et de ses composés.

f) distinction entre plomb total et plomb acido

g) Le risque sanitaire lié à une exposition au plomb : connaissance des situations et compréhension des mécanismes permettant l’exposition des personnes au plomb dans l’habitation, et notamment des enfants.

h) Les conséquences sur la santé de l’exposition au plomb.

i) Les dispositifs législatifs et réglementaires actuels relatifs à la protection de la population contre les risques liés à une exposition au plomb dans les immeubles bâtis, à la protection des travailleurs et à l’élimination des déchets contenant du plomb.

j) Le rôle, les obligations et les responsabilités des différents intervenants dans la prévention des risques liés au plomb dans les bâtiments d’habitation.

k) Les normes et les méthodes de repérage, d’évaluation de l’état de conservation, de mesure d’empoussièrement au sol et d’examen visuel.

l) L’identification et la caractérisation des critères de dégradation du bâti, qui font partie intégrante de l’établissement d’un constat de risque d’exposition au plomb.

m) Cas pratiques

Rédaction d'un rapport type CREP Contrôle des connaissances

 

Module 4 – 21 heures

DPE sans mention

a) La thermique du bâtiment

- La thermique des bâtiments, notamment les notions de thermique d’hiver et d’été, de prévention et de traitement des désordres thermiques ou hygrométriques sur les bâtiments.

- Les grandeurs physiques thermiques, notamment la température, les degrés jours unifiés, la puissance, les énergies primaire et secondaire, le flux thermique, la résistance thermique, la conductivité thermique, la capacité calorifique, l’inertie thermique, les pouvoirs calorifiques supérieur et inférieur, la notion d’émission de gaz à effet de serre.

- Les différents modes de transfert thermique : conduction, convection (naturelle et forcée), rayonnement.

- Les principes des calculs de déperditions par les parois, par renouvellement d’air.

- Les principes de calcul d’une méthode réglementaire ainsi que les différences pouvant apparaître entre les consommations estimées et les consommations réelles compte tenu notamment de la présence de scenarii conventionnels.

- Les sources de différence entre les consommations conventionnelles et mesurées.

b)L’enveloppe du bâtiment

- Les matériaux de construction, leurs propriétés thermiques et patrimoniales, notamment pour des matériaux locaux ou présentant un faible impact environnemental et leur évolution historique.

- Les défauts d’étanchéité à l’air et de mise en oeuvre des isolants ainsi que les sources d’infiltrations d’air parasites.

- Les possibilités d’amélioration énergétique et de réhabilitation thermique de l’enveloppe du bâtiment et leurs impacts potentiels, notamment sur les besoins en énergie du bâtiment, ses émissions de gaz à effet de serre et sur les changements

hygrothermiques des ambiances du bâtiment.

d) - Les systèmes

- Les réseaux de chaleur, les équipements techniques, notamment les principaux équipements individuels de chauffage, de climatisation et de production d’eau chaude sanitaire utilisant différentes sources d’énergie.

- Les principaux équipements de ventilation : simple et double flux.

- Les principaux équipements individuels utilisés pour contrôler le climat intérieur.

- Les défauts de mise en oeuvre des installations et les besoins de maintenance.

- Les technologies innovantes.

- Les notions de rendement des installations de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.

- La mise en place d’énergies renouvelables.

- Les possibilités d’amélioration énergétique et de réhabilitation thermique des systèmes et leurs impacts potentiels, notamment sur les besoins en énergie du bâtiment, ses émissions de gaz à effet de serre et sur les changements hygrothermiques des ambiances du bâtiment.

e) - Les textes réglementaires

- Les textes législatifs et réglementaires sur le sujet, notamment les différentes méthodes d’élaboration des diagnostics, la liste des logiciels arrêtée et pouvant être utilisés.

- Les notions juridiques de la propriété dans les bâtiments et les relations légales ou contractuelles entre les propriétaires du bâtiment, les propriétaires des locaux à usage privatif, les occupants, les exploitants et les distributeurs d’énergie.

- La terminologie technique et juridique du bâtiment, en rapport avec l’ensemble des domaines de connaissance mentionnés ci- dessus.

f) Cas pratiques / rédaction de rapports / évaluation des connaissances

 

Module 5 – 28 heures

Gaz

7) Diagnostic des installations intérieures au Gaz

a) Le corpus réglementaire et normatif en vigueur encadrant la réalisation d’une installation intérieure de gaz

b) L’alimentation en gaz des appareils à gaz

c)Le contrôle du fonctionnement des appareils

d) Les caractéristiques des gaz

e) Les spécificités des installations alimentées engaz de pétrole liquéfié / Les chauffe-eau non raccordés

f) Les conduits de raccordement

g) Les terminologies et définitions

h) Les essais d’étanchéité apparente

i) L’évacuation des produits de combustion des appareils à gaz raccordés

j) Le contrôle du débouché des appareils à circuit étanche

k) La ventilation des locaux

l) La ventilation mécanique contrôlée gaz

m) Les organes de coupure de l’alimentation en gaz

n) Les robinets de commande des appareils à gaz

o) Les tuyauteries fixes d’alimentation en gaz

p) Les types d’anomalies sur une installation intérieure de gaz

q) Les suites données à la découverte d’une anomalie sur une installation intérieure de gaz.

r) Cas pratiques / rédaction d'un rapport / Évaluation des connaissances

 

Module 6 – 28 heures

Électricité

a) Les lois générales de l’électricité : tension, intensité, courant continu, courant alternatif, résistance, puissance, effets du courant électrique sur le corps humain.

b) Les règles fondamentales destinées à assurer la sécurité des personnes contre les dangers et dommages pouvant résulter de l’utilisation normale d’une installation électrique à basse tension : protection contre les chocs électriques et les surintensités, coupure d’urgence, commande et sectionnement, choix du matériel en fonction des conditions d’environnement et de fonctionnement.

c) Les méthodes d’essais permettant, au moyen d’appareils de mesures et d’essais appropriés, de s’assurer de l’efficacité de la mise en oeuvre des règles fondamentales de sécurité : mesure de la valeur de la résistance de la prise de terre, mesure de la résistance de continuité des conducteurs de protection et d’équipotentialité, mesure du seuil de déclenchement des dispositifs différentiels.

d) La technologie des matériels électriques constituant une installation intérieure d’électricité : fusibles, disjoncteurs, fonctions différentielles, interrupteurs, prises de courant,

e) Les règles relatives à la sécurité propre de l’opérateur et des personnes tierces lors du

f) Les modèles de rapport de diagnostic des installations électriques selon le nouvel arrêté du 10 août 2015 qui clarifie les interactions entre réglementation et normalisation.

g) Étude de la nouvelle norme NF C 16-600 de Juillet 2017 qui remplace le FDC 16-600 de Juin 2015.

h) Cas pratiques / Rédaction d'un rapport / Évaluation des connaissances

 

Module 7 – 21 heures

Termites

a) Les différentes structures des principaux systèmes constructifs, la terminologie technique tout corps d’état et la terminologie juridique du bâtiment en rapport avec le bois.

b) La biologie des termites présents en métropole, si la personne exerce en métropole uniquement.

c) La biologie des termites présents outre-mer, si la personne exerce outre-mer.

d) les techniques de construction, les problèmes et pathologies du bâtiment.

e) Les textes réglementaires sur le sujet.

f) Le bois et matériaux dérivés, ses agents de dégradations biologiques, sa durabilité naturelle et conférée, et ses applications en construction.

g) Les notions relatives aux différentes méthodes et moyens de lutte contre les termites

h) Cas pratiques / rédaction de rapports / évaluation des connaissances

 

Module 8 – 126 heures

Préparation titre RNCP – Rédaction mémoire

 

Modalités pédagogiques

Notre formation s’articule sur une alternance d’apports théoriques et de pratiques.

Supports pédagogiques utilisés :

Un QCM / Questionnaire sera envoyé préalablement à la formation.

  • Formation effectué 100 % à distance sur le lieu choisi par le stagiaire

La formation est mise en œuvre selon les modalités pédagogiques indiquées ci-dessous :

- Connexion en ligne via la plateforme 360LEARNING

- Exercices rédactionnels

- Face à face à distance via la plateforme 360LEARNING

- Formation autonome encadrée via la plateforme 360LEARNING

- Modalités de suivi et d’évaluation spécifiques aux séquences de formation

 Relevés de connexion, QCM, exercices pratiques.

  • Moyens d’organisation d’accompagnement ou d’assistance (pédagogique et technique) mise à disposition du stagiaire :

-Compétences et qualifications des personnes qui l’assistent pendant sa formation

- Madame Caroline BAFFICO responsable technique – responsable de formation assistant sur le logiciel 360LEARNING

- Monsieur RAMELLI Philippe responsable pédagogique – diagnostiqueur immobilier depuis 10 ans – formateur

  • Modalités techniques de cette assistance Chat sur forum site 360 learning où se trouve la formation, email contact@shelterformation.com, téléphone 06.14.51.18.09

 

Compétences / Capacités professionnelles visées

Recenser les documents techniques du bâtiment

Analyser les documents techniques du bâtiment

Localiser les éléments à contrôler sur un site

Réaliser les prélèvements d'échantillons, les mesures d'eau, d'air, de poussières et analyser les résultats

Repérer et identifier des risques sanitaires et environnementaux

Diagnostiquer l'état de produits, de matériaux ou de constructions (conservation, dégradation etc.)

Réaliser des mesures de locaux et les calculs de surfaces

Réaliser un dossier de contrôle technique

Délivrer un certificat ou une attestation de contrôle

Déterminer des mesures correctives

Durée

Durée totale en FOAD – 273 heures

Dates

A définir

Lieu(x)

FOAD – distanciel – plateforme shelterformation.info – plateforme 360LEARNING

Coût par participant

4.950,00 EUROS

Financement possible : OPCO – plan de formation – individuel – pôle emploi - CPF

Responsable de l’action,

Contact

Madame Caroline BAFFICO – contact@shelterformation.com– 06.14.51.18.09

Formateurs, Animateurs et intervenants

Notre formateur est un expert reconnu dans le domaine des diagnostics immobiliers.

Suivi de l’action

Relevés de connexion plateforme LMS – QCM et exercices pratiques à retourner à chaque fin de module

Evaluation de l’action

Le mémoire de fin de formation sera à présenter en fin de formation devant un jury afin de valider le titre professionnel, et ainsi la formation.

La formation sera évaluée par le stagiaire à l’issue de cette dernière (évaluation à chaud) ; puis après un délai de trois mois (évaluation à froid)

Attestation de fin de formation

Passerelles et débouchés possibles

Consultez la fiche ROME avec les débouchés et passerelles possibles

https://candidat.pole-emploi.fr/marche-du-travail/fichemetierrome?codeRome=F1103

Comme toute formation de cette envergure, la formation Diagnostiqueur immobilier s’achève par la réalisation de QCM, de travaux pratiques et de mises en situation au sein de chaque module obligatoire avant de pouvoir accéder au passage des certifications.

Une fois le passage des certifications validé, le stagiaire pourra exercer le métier de diagnostiqueur immobilier. Il pourra ainsi réaliser les diagnostics immobiliers oblgatoires lors de la vente ou la location d'un bien à usage d'habitation, ainsi que les diagnostics immobiliers des parties communes d'une copropriété ou encore des diagnostics immobiliers dans des locaux commercaux situés "uniquement" dans des immeubles à usage d'habitation.

TAUX DE REUSSITE GLOBALE 99% auprès de nos stagiaires  
 
TAUX D'INSERTION 99% suite à la formation 
 
TAUX DE SATISFACTION 98% auprès de nos stagiaires 

Notre équipe pédagogique reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.